Qui sommes nous?

Notre histoire

Dans le film de science-fiction Soleil Vert, l’humanité surpeuplée est à l’agonie. L’histoire se déroule en 2022, le réchauffement climatique et la pollution ont eu raison des ressources alimentaires. Le soleil vert est le seul aliment disponible à la population. Afin de connaître les secrets derrière cet aliment d’origine inconnue, un policier se lance dans une quête de la vérité.

Ce film dystopique de 1973 est l’inspiration du logo du blog. Il nous apprend que pour résoudre un problème, encore faut-il qu’il soit connu du plus grand nombre, documenté et mesuré. De même, les films et les documentaires du Commandant Cousteau et la mobilisation contre la famine en Afrique dans les années 80 ont aussi eu sur nous un impact certain, nous enjoignant à agir pour la planète.

Ce blog, intitulé à ses débuts Un blog sur l’éducation dans les pays du Sud, a été créé en janvier 2010 afin d’éclairer l’éducation d’un jour nouveau. C’est un des tous premiers blogs entièrement dédié à ces questions. Il s’inspire également de l’émission pédagogique Le Dessous des Cartes, de l’Ecole des Savoirs, du projet Wikipédia et d’autres initiatives visant à partager les connaissances au plus grand nombre.

Autrement dit, le développement durable est donc le code source du blog ; l’éducation, l’outil choisi pour le mettre en place. Cependant, cela ne se fait pas sans tension. La réalité sur l’éducation et le développement qui est dépeinte par les organisations internationales, les ONGs et les bailleurs de fond n’est pas celle que je rencontre sur le terrain. Soit nous vivons dans des univers parallèles, soit nous n’avons pas le même prisme pour voir les questions éducatives.

 Avant de devenir consultant indépendant en éducation en 2009, j’ai participé à des opérations militaires de maintien de la paix en Ex-Yougoslavie et à différentes actions sociales ou humanitaires. J’ai par la suite travaillé pour le compte de plusieurs institutions (INED, IHESI, UNESCO, Ministère de l’éducation du Bénin, PASEC/CONFEMEN). Retrouvant une certaine liberté, je me suis aperçu que nombre de rapports, d’études et de données sur l’éducation n’étaient jamais publiés ni même connus du grand public.

Les informations produites par les travailleurs étaient capitalisées au profit de quelques-uns au lieu d’être redistribuées massivement. Force est de constater que l’information sur l’éducation reste encore asymétrique. Democratia informationis.

Fort de ce constat, le blog est né avec pour objectif majeur le partage d’informations et d’analyses relatives à l’éducation. Comme le dit le proverbe, « Il faut plus d’une personne pour faire le tour du baobab ». Voilà pourquoi ce site est avant tout le résultat d’une collaboration étroite entre plusieurs personnes. Au fur et à mesure, des contributeurs d’horizons variés sont  venus s’adjoindre à l’équipe afin d’éclaircir l’éducation et le développement de leurs lumières personnelles.

Par Pierre Varly, fondateur du blog

Notre mission

Ce blog a pour objectif le partage de connaissances sur l’éducation dans les pays en  développement dits du Sud. C’est un lieu virtuel d’échanges d’informations,  d’études, d’analyses, de recherches, de faits et de données.  

Il ambitionne aussi de faire résonner la parole des personnes qui n’ont pas forcément accès aux médias et canaux de communication institutionnels : enseignants, syndicalistes, membres de la société civile, experts nationaux, étudiants, citoyens… Vox Populi. Voces Meridiei. C’est pourquoi ce blog se nomme MeridiE. Cette expression signifie l’éducation au Sud et fait mention aux deux axes principaux du blog, l’éducation et le Sud. Il s’agit d’une façon de rassembler dans un même mot les valeurs qui nous sont chères. C’est la contraction de l’expression latine educatio meridie. Le « e » majuscule à la fin du mot a pour rôle de représenter la place capitale occupée par l’éducation dans nos publications. 

Promouvoir la réflexion critique, la pensée libre et proposer d’autres grilles de lecture que celles des organisations internationales est la volonté qui nous anime.

Il n’y a aucun financement par aucune institution publique ou privée. Toutes les contributions au blog sont bénévoles et réalisées en toute indépendance. Pierre Varly assume uniquement le coût des abonnements nécessaires à l’existence du blog (abonnement WordPress, webdesign etc.).

Si un certain nombre d’articles sont produits à la suite des missions ou des études qui sont financées par des bailleurs, les articles ne sont ni supervisés ni mandatés par ceux-ci. Dans le milieu professionnel du développement, il est tenu d’observer un certain devoir de réserve et de confidentialité, ce qui parfois nuit malheureusement à la qualité et la quantité d’informations publiables. L’enjeu fondamental de ce blog est de rendre l’information sur l’éducation plus accessible en respectant des contraintes légales et juridiques. Il ne s’agit pas d’une plateforme de vente de produits ou de services commerciaux.

Identité visuelle et perspectives

D’un ton abstrait, notre logo, conçu par Patricia Therrachon, représente ce qu’il y a de plus marquant dans notre histoire et nos missions.

D’abord, le cercle vert est une référence au film Soleil Vert, mentionné dans la section précédente, et en même temps un voeu. Nous souhaitons qu’à partir de cette décenie le monde soit différent de celui prévu par l’oeuvre cinématographique. Il est l’expression de notre espoir à la construction d’un monde plus solidaire et moins atteint par les changements climatiques. Si cela parait naïf, le réseau qui nous entoure nous encourage fortement à y croire et à agir dans cette direction.

En ce sens, le triangle ayant son sommet ancré au Sud symbolise le focus des discussions du blog. Il évoque un mégaphone, un porte-voix, symbole de nombreuses luttes pour un avenir meilleur. Que ce soit afin de dénoncer les problèmes, les échecs ou de diffuser de bonnes nouvelles sur l’éducation, le mégaphone réprésente le pouvoir de ceux dont la voix n’est pas forcément entendue.

Pour ces raisons, dans le cadre de ces transformations, nous avons besoin de beaucoup d’energie. Ainsi, la couleur orange, une couleur vibrante représentant la lumière, éveille toute la force nécessaire pour faire face aux nombreux défis sociétaux présents dans le domaine éducationnel.

Finalement,  lettre e en majuscule à la fin de MeridiE fait référence au mot éducation, cette structure sociale complexe, qui parfois nous semble un monde à part, mais qui est pourtant omnipresente dans la société. Le but est de montrer qu’elle a une place capitale dans nos pensées et actions.

Dans l’ensemble, voici ce que nous aimerions susciter en vous avec notre nouvelle identité visuelle. Elle est au carrefour de notre histoire  et de nos perspectives, celles-ci élucidées dans les prochaines lignes.

Au début de 2020, après 10 années d’existence, il a fallu se renouveler un peu et repenser le blog dans un contexte concurrentiel de développement des plateformes sur l’éducation notamment du PME, de l’UNESCO et de l’IIPE. Les données et informations sont davantage rendues publiques en 2020 qu’en 2010 et l’on peut s’en réjouir. La question qui s’est posée, c’est celle de la valeur ajoutée de ce blog par rapport à l’existant. Selon nous c’est la pensée critique et de porter des faits qui ne seraient pas connus par le public autrement.

A l’été 2020, un nouveau design a donc été élaboré par Heloisa Mazza (Master CIEF) Mohamed Merrouche et Nourredine Khatir (Douar Tech) à la suite de focus groups d’utilisateurs et de contributeurs. De nouvelles personnes ressources ont été identifiées pour contribuer à des articles et les langues de publication se sont diversifiées. Les articles ont été classés par thèmes. Un objectif de meilleure couverture de l’Asie et de l’Amérique Latine a été fixé.  

Afin de mieux encadrer les contributions sur le blog, une charte et des principes déontologiques ont été construits par Pierre Varly sur la base de ses pratiques et des cours  de journalisme suivis à la Michigan State University.

Charte

La charte propose quelques principes déontologiques et éditoriaux pour la rédaction des articles.

Chaque article du blog :

§  doit traiter de l’éducation ou de sujets connexes dans les pays en développement ou dans les pays industrialisés à des fins de comparaison

§  ne doit pas comporter de noms de personnes (à part les personnalités de notoriété publique)

§  ne peut pas comporter de propos injuriants ou racistes, stigmatisant les personnes selon leur genre, leur origine, leur religion ou leurs orientations sexuelles

§  doit se baser sur des informations nouvelles ou pertinentes

§  doit être rédigé dans un langage accessible au plus grand nombre, avec des phrases courtes à la forme active pour faciliter la traduction

§  peut inclure des opinions personnelles si celles-ci sont argumentées et étayées par des faits et des analyses

§  doit inclure des liens intéressants vers d’autres sites 

§  doit inclure des photos ou vidéos originales

§  ne doit pas être le plagiat d’un autre article

§  peut être anonyme, signé de son vrai nom ou avec un pseudonyme

§  doit faire au maximum 2000 mots

§  peut être rédigé en français, anglais, arabe, portugais, espagnol et hindi. Le texte sera traduit au moins en français dans la mesure du possible

§  pourra être modifié par l’éditeur et les contributeurs réguliers à travers un droit d’édition

§  sera fait à titre bénévole et ne sera pas rémunéré, ainsi que les possibles traductions.

N’hésitez pas à proposer un article sur le blog. Vous pouvez toujours nous contacter pour plus d’informations. 

Les articles du blog sont en licence Creative Commons CC BY-SA 4.0, sauf mention contraire.

Notre équipe

Pierre VARLY

Statisticien de formation de nationalité française, il est consultant international depuis 2009 et a réalisé plus de 120 missions dans 40 pays. Ses champs sont l’évaluation des acquis scolaires, la planification, l’économie de l’éducation et plus généralement les méthodes quantitatives en éducation. Il parle français, anglais, espagnol et portugais.

Heloisa MAZZA COSSI

Fonctionnaire à la Mairie de Rio de Janeiro, elle a 12 ans d’expérience comme enseignante au Brésil. Elle parle portugais, français, anglais et italien. Actuellement elle travaille à la coopération internationale en éducation et contribue aux différents projets de Pierre Varly.

Michel ABASSA

Psycho-éducateur camerounais, il occupe le poste d’Inspecteur pédagogique national chargé de l’Enseignement Maternel au MINEDUB au Cameroun. Il travaille actuellement comme formateur pour l’IFEF-OIF de l’Approche ELAN en lecture-écriture. Membre de l’Unité des Acquis scolaires du Cameroun, il travaille sur les évaluations des acquis scolaires. Il parle français, anglais, éwondo, sso, éton et fufulde.

Aichath SIDI GERALDO

De nationalités béninoise et togolaise, elle est ingénieure d’état en statistique et parle le français, l’anglais, le fon, l’ewe et un peu le nago. Elle a occupé les postes d’assistante technique statisticienne et de spécialiste suivi-évaluation sur le Projet Education et Renforcement Institutionnel-phase2 (PERI2).

Helen ABADZI

Psychologue grecque parlant 19 langues, elle a passé 27 ans en tant que spécialiste principale de l’éducation à la Banque mondiale et est l’auteure de nombreuses publications sur l’éducation. Elle suit les recherches émergentes et synthétise les résultats pour des conseils et des interventions en matière de politiques. Elle poursuit ses activités académiques à l’Université du Texas à Arlington.

Chadia MHIRSI

Chercheure et consultante internationale après une carrière au ministère de l'Éducation en Tunisie, elle travaille sur les politiques éducatives et l'évaluation des acquis des élèves, à la lumière des standards internationaux. Son expérience de chercheure porte aussi sur l’amélioration des résultats en lecture et les langues d’enseignement dans les pays en développement.