NAISSANCE DU « RESEAU FRANCOPHONE LECTURE

NAISSANCE DU « RESEAU FRANCOPHONE LECTURE » : LA FONDATION EST IMPLANTEE DEPUIS LE MOIS D’AVRIL 2018 A OUAGADOUGOU AU BURKINA FASO.

Par Michel ABASSA, Inspecteur Pédagogique National, délégué du Cameroun au « RESEAU FRANCOPHONE LECTURE ».

Du 23 au 27 avril 2018, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), à travers l’Institut de la Francophonie pour l’Education et la Formation (IFEF) et l’initiative Afrique et Langues Nationales (ELAN-AFRIQUE) a organisé pour la première fois dans l’histoire, un atelier ‘’initiatique’’, un atelier de ‘’consensus’’ avec pour ambition la mise en place du ‘’ RESEAU FRANCOPHONE LECTURE’

Participaient à cet atelier, dix pays membres de l’initiative ELAN-AFRIQUE dont le Burkina Faso, le Cameroun, la Côte d’Ivoire, la Guinée Conakry, le Madagascar, le Mali, le Niger, la République Démocratique du Congo, le Togo et le Sénégal.

Monsieur Seydou Hanafiou HAMIDOU, Coordonnateur ELAN-Afrique, assisté par son équipe assurait l’encadrement et la logistique de l’atelier, pendant que le professeur GOMBERT Jean-Emile, Coordonnateur du groupe des Experts ELAN assisté par le docteur TIENDREBEOGO/SAWADOGO Awa de l’université de OUAGA, en assuraient la facilitation technique. Au terme de cet atelier hautement symbolique, car tenu en terre africaine, que doit-t-on retenir pour l’essentiel ?

IMG_5351

Debout: Pr jean-Emile GOMBERT (FRANCE), Dr AWA (Burkina Faso), Représentante du Bureau Régional de la Francophonie pour l’Afrique de l’Ouest (Burkina faso), Michel ABASSA (Cameroun); Accroupi : Lazare BAGRE(Burkina Faso)

D’emblée, retenons que désormais, le « RESEAU FRANCOPHONE LECTURE » né le 27 avril 2018 en plein sahel, est un espace de concertation, d’orientation et de prise de résolution constitué à l’initiative de l’OIF, avec pour ambition l’amélioration de la maîtrise de l’écrit en langues nationales/ou en français dans leurs dimensions scientifique et culturelle.

Il faut ensuite considérer cette structure internationale, avec des démembrements nationaux sous la forme d’organisations opérationnelles, chargées de la promotion, de la mise en œuvre, du suivi et de l’évaluation du développement des compétences des citoyens des pays membres en lecture- écriture.

En outre, les membres des pays ayant participé à cet atelier se sont fixés des priorités immédiates au niveau national et international parmi lesquelles : l‘identification des ressources humaines, matérielles et juridiques permettant de rendre ce réseau opérationnel et visible à court, moyen et long terme.

Dans le même ordre d’idées, les participants ont réfléchi et arrêté les dispositions utiles et modalités diverses, permettant éventuellement de rendre le réseau progressivement fonctionnel.

Enfin, les participants se sont séparés dans l’enthousiasme et l’espoir, mais non sans avoir pris l’engagement de relever le défi de faire vivre le « RESEAU FRANCOPHONE LECTURE » en prenant soin de respecter l’échéancier établi à OUAGA. A l’instar du « Global reading network » des anglophones, le « RESEAU FRANCOPHONE LECTURE » est né.

 

 

 

 

Cet article a 3 commentaires

  1. Badaku

    Bravo! nous attendons vivement les adresses du site.
    Badaku du Togo

  2. HT

    Malheureusement la metode ELAN marche seulement pour les enfants intelligents et riches. C’est un grand dommage que la methode a ete soutenue en Afrique malgrais les resultats mauvais.

Laisser un commentaire